Mardi 10 Juillet 2012

La nuit a été fraiche (proche de 0°C), et il n’y a pas de chauffage dans la maison. Heureusement, nos 4 couvertures nous ont bien tenus chaud ! Nous sommes réveillés par le soleil éclatant qui  se lève.

10072012-DSC_6775

10072012-DSC_6776

10072012-DSC_6779

10072012-DSC_6781La maison de notre hote

10072012-DSC_6783La chambre, rustique...

Nous prenons avec Ola et sa maman, qui nous a préparé un pancake et des petits pains cuits dans une poêle, le tout accompagné de mate de coca.

10072012-DSC_6782Le lac Titicaca

10072012-DSC_6784Reveil difficile, heuresement que je ne suis pas trop grand, je touchais presque le plafond...

10072012-DSC_6785

10072012-DSC_6793Olga, sa maman et Julie

Nous reprenons le bateau pour l’île voisine : Taquile, dont nous sommes séparés par une heure de bateau.

10072012-DSC_6794

10072012-DSC_6798

img20Bye bye Amantani

10072012-DSC_6808Le lac était un peu agité en arrivant sur l'ile

A Taquile, nous grimpons pour rejoindre la place du village. Le bleu du lac rivalise avec le jaune et le vert des cultures en terrasse, le tableau est magnifique.

 

10072012-DSC_6811

10072012-DSC_6815

10072012-DSC_6816

10072012-DSC_6818

10072012-DSC_6819

img21

img22

Nous remarquons des écritures sur les murs des maisons : « Venez tous, il y aura de la bière… » Olga me raconte que c’est leur façon à eux d’inviter les gens de l’île à leur fête. Je trouve ça très drôle et original !

10072012-DSC_6827

10072012-DSC_6830

10072012-DSC_6821

10072012-DSC_6826

Quelques achats sur la place, nous nous dirigeons vers le restaurant. Des enfants vendent des bracelets tissés ou demandent de l’argent en échange d’une photo. Olga nous conseille de ne rien leur donner car cela les inciterait à continuer à mendier, et à arrêter l’école très tôt.

10072012-DSC_6838

10072012-DSC_6847

10072012-DSC_6852

Taquile est célèbre pour ses tissus, qui sont d’une qualité incomparable dans le pays. Les habitants sont organisés en coopératives pour les vendre. Les enfants préfèrent apprendre à tisser et à vendre leurs tissus plutôt que d’aller à l’école.

10072012-DSC_6868

10072012-DSC_6871

10072012-DSC_6874

10072012-DSC_6876

10072012-DSC_6882

Arrivés au restaurant, une vue magnifique sur le lac nous attend, ainsi qu’une petite table de 3 personnes recouverte d’une nappe traditionnelle très colorée. Olga nous montre et nous explique les vêtements traditionnels : Un bonnet coloré sous un chapeau veut dire que l’on est une personne de la mairie. Un bonnet rouge et blanc veut dire que l’on est célibataire. Porter un petit sac en bandoulière (qui sert à porter des feuilles de coca uniquement) signifie que l’on est un homme marié. Les bonnets sont tricotés par les hommes alors que les petits sacs et les ceintures sont tissés par les femmes.

img23

Nous mangeons, face au lac, une soupe de quinoa, de la truite à la plancha, avec quelques frites et du riz, servis dans une assiette en forme de poisson ! Olga nous a acheté un fruit en dessert, qui est de la famille du melon.

10072012-DSC_6885

10072012-DSC_6892

10072012-DSC_6901

10072012-DSC_6909

Nous reprenons le bateau pour un trajet de 3h30 pour revenir sur le continent, à Puno. Olga nous ramène en taxi à notre hôtel, et nous la remercions pour ces 2 jours extraordinaires, avec une réelle immersion dans la culture andine et une guide très sympa !

 

Nous prenons une douche rapide et allons visiter un peu Puno. A part la plaza de Armas et une ancienne maison coloniale (avec un énorme cactus dans le patio !), le Lonely Planet ne nous conseille pas grand-chose à voir. Nous allons dans un internet café pour vider la carte mémoire de l’appareil photo, et envoyer un mail à la famille. Nous retournons à l’hôtel et Basile se rend compte qu’il n’a plus son disque dur… ! Panique à bord, nous retournons immédiatement à l’internet café ouf le jeune l’avait mis de côté.

Nous mangeons dans un restaurant conseillé par notre hôte, où il n’y a que des Péruviens. La télé marche à fond, elle nous omnibule avec le son, et c’est le cas pour tous les clients… Une petite fille d’environ 4-5 vient à notre table nous demander de l’argent… Nous sommes sidérés de voir une enfant de cet âge-là faire la manche !

Retour à l’hotel pour une courte nuit, car départ du bus à 6h demain matin.